Grignons et locomotive à vapeur ....

Ce samedi  5 novembre était organisé par le GECP (Groupe d'Etude sur les Chemins de fer de Provence)  une présentation aux élus  (dont Jean-Paul DAVID, Maire de Guillaumes, Conseiller départemental et régional, Président de la Régie Régionale des Transports et Pierre CORPORANDY, Maire de Puget-Théniers et conseiller départemental)des recherches en cours pour remplacer ou compléter le charbon..  Le charbon, indispensable pour  les machines à vapeur pose des soucis d'approvisionnement    (il faut un charbon de très bonne qualité), de prix  (il est grevé de la taxe carbone, instituée pour en décourager l'usage) et pose de plus en plus des questions de pollution : les voyageurs sont de plus en plus sensible à cette pollution, peu importante en pratique mais très visible !
Il se trouve que le pressage des olives pour extraire l'huile laisse un résidu, le noyau avec un petit peu d'olive : ces résidus, pressés, forment  des sortes de rondin, appelés "grignon" qui ont un  pouvoir calorifique très intéressant (parce que l'huile, c'est aussi de l'éthanol ! ).  Les Grignons se présentent sous la forme de rondins, étonnamment légers, donc faciles à manipuler !
Cette source de combustible parait très prometteuse, il faut juste valider les premiers essais et s'assurer que cela ne génère pas trop d'escarbilles, autre source de soucis car cela peut déclencher des incendies ....