FACS

FACS - Patrimoine Ferroviaire

T2 Nice

Il y a un an, le 30 juin 2018, on inaugurait la ligne T2 du tram de Nice entre MAGNAN et le CENTRE ADMINISTRATIF DEPARTEMENTAL. La branche GRAND ARENAS - AEROPORT a été inaugurée le 14 décembre 2018. C’est maintenant le tour du tronçon MAGNAN - JEAN MEDECIN, en grande partie en souterrain. L’inauguration a eu lieu vendredi dernier 28 juin.
 
D’abord, quatre photos de la station JEAN MEDECIN, terminus provisoire en attendant le prolongement jusqu’au PORT prévu en décembre prochain. L’accès à la station, qui permet les échanges avec la ligne T1 située face au centre commercial Nice Etoile, s’effectue au début du boulevard Victor Hugo. Deux petits reproches : la distance entre les deux arrêts (un peu moins de 200 m) ne sera pas très pratique pour les personnes chargées de bagages, notamment à destination ou en provenance de l’aéroport. D’autre part la signalétique trop discrète des stations ne facilitera pas l’orientation des étrangers à notre bonne ville...  
Reportage José Banaudo  (juillet 2019 et décembre 2018 (aéroport))

20 photos - Cliquez sur les photos pour les ouvrir en plein écran

  • A leur arrivée de l’ouest, les rames avancent dans le tunnel en direction du Port puis changent de voie par une bretelle pour revenir sur le quai côté nord, ce que fait ici la rame 029.

  • Dès qu’une rame est prête au départ (la 029), une autre arrive (la 048), la régulation semble bien rodée. On aperçoit les escaliers fixes et roulants vers les deux niveaux supérieurs de la station.

  • La rame 040 arrive de l’ouest et va libérer ses voyageurs. Si le tramway T2 fonctionne en surface sur des batteries alimentées par le sol, le tunnel est équipé d’une ligne aérienne de contact classique dont les fils de cuivre sont encore tout neufs.

  • Une fois les passagers descendus, la rame 040 rentre dans le tunnel pour changer de voie sous trois statues génies ailés (à moins que ce soient des anges protecteurs ?). J’aurais préféré des silhouettes de Catarina Segurana brandissant son battoir et de Mado la Niçoise faisant son show, mais ne désespérons pas : on aura peut-être ça à Garibaldi ou au Port ?!

  • D’un saut de puce à 70 km/h, nous voici à la station souterraine ALSACE-LORRAINE située sous le jardin du même nom, près du carrefour des boulevards Victor Hugo et Gambetta. Comme celle de Jean Médecin, cette station est sobre mais très lumineuse. Il y a des traces d’humidité sur le radier des voies.

  • La passerelle du niveau intermédiaire est très bien placée pour la photo et pour observer les équipements en toiture (traction et climatisation) de ces deux rames en cours de croisement.

  • La rame 041 débouche à l’extrémité ouest du tunnel dans la rue de France. Juste au-dessus, on aperçoit les rails qui font la transition pour l'entrée ou la sortie du pantographe sur la ligne aérienne de contact.

  • La rame 030 débouche à son tour du tunnel. La vitesse est limitée à 40 km/h sur la rampe d’accès et 70 dans le souterrain.

  • La rame 041 débouche à la nouvelle station CENTRE UNIVERSITAIRE MEDITERRANEEN. On aperçoit un des quatre portails qui ferment le souterrain en dehors des heures d’exploitation.

  • La rame 034 passe devant le collège Alphonse Daudet et arrive à la station MAGNAN. On aperçoit la bretelle qui a permis pendant un an aux rames de repartir vers le Centre Administratif ou l’Aéroport en attendant l’ouverture du tunnel.

  • La ligne de l'aéroport s’embranche sur l’axe principal (Port) Magnan - Centre administratif départemental par une bifurcation en triangle à la station GRAND ARENAS. L’endroit est photogénique, bien dégagé et facilement accessible. Ci-dessous la rame 032 circule du Cadam vers Magnan.

  • La rame 032 à nouveau, cette fois dans le sens Magnan - Cadam...

  • la rame 038 en marche « à blanc » sur la branche Aéroport - Magnan du triangle. On pourrait espérer que le bâtiment en construction à l’arrière-plan fasse partie de la future gare multimodale de Nice-St.Augustin, mais il semble qu'il n’en sera rien. Espérons que les futurs quais SNCF ne seront pas implantés trop loin de là, pour éviter aux voyageurs en correspondance d'interminables cheminements avec leurs bagages. A Nice, les véritables correspondances on ne connaît pas et, même si la marche est excellente pour la santé, les milliers de personnes qui trimbaleront leur valise à roulettes sur les pavés l’apprécieront modérément...

  • Peu après la bifurcation, les voies du tram passent sous celles de la SNCF par le « pont rail » construit il y a quelques années. Au sud de cet ouvrage et du boulevard René Cassin, la rame 030 passe devant l’école hôtelière et de tourisme Paul Augier.

  • Vue depuis le pont de la promenade des Anglais, la nouvelle percée pour piétons et tramways donnant accès à l’aéroport par le nord est, à mon avis, le point le plus photogénique de la nouvelle ligne. La rame 040 y passe lors d'une marche de rodage Aéroport - Magnan, avec l’école hôtelière et de tourisme Paul Augier à l’arrière-plan. On remarque le pantographe, qui sera utilisé pour capter le courant sur le conducteur aérien dans le souterrain

  • L’arrivée devant le TERMINAL 1 se fait par une courbe très serrée, qui est franchie à 10 km/h.

  • La rame 038 arrive à la station TERMINAL 1 en provenance du Terminal 2.

  • Une rame change de voie devant le TERMINAL 1 pour repartir vers Magnan.

  • Teminal 2

  • Et voilà l’extrémité de la ligne au TERMINAL 2, deux voies en cul-de-sac encadrant un quai. C’est un endroit où on ne fera que passer rapidement et il n’y a aucun décor, on sent que l’administration de l’aéroport a relégué le tram dans un coin discret. Lorsque l’ensemble de la ligne sera en service jusqu’à Jean Médecin et le Port, le tram rendra de grands services et mettra fin au scandaleux racket de la ligne d'autobus 98, taxée à 6 euros alors que tous les transports de la métropole et du département sont accessibles pour 1 ou 1,50 euro. Et que dire des conducteurs de ce bus, trop souvent malgracieux et énervés, qui sont la première impression de Nice pour des milliers de voyageurs débarquant à l’aéroport...