FACS

FACS - Patrimoine Ferroviaire

de Nice à Tende

L'itinéraire reliant Nice à Tende via Breil comporte la section Breil-Tende appartenant à la ligne italienne joignant Vintimille à Coni et Turin.

Cette ligne présente un tracé spectaculaire ponctué d'ouvrages d'art grandioses qui la fait passer quasiment du niveau de la mer à Nice (16 m) à l'altitude de 823 m à Tende. La ligne continue ensuite sa montée en direction de l'Italie, le point culminant étant atteint dans le tunnel frontalier du col de Tende à 1 040 m. C'est dire la hardiesse du profil avec des rampes quasi continues atteignant 25 mm par mètre. L'itinéraire remonte d'abord la vallée du Paillon, dominée par des villages perchés typiques de l'arrière-pays niçois, jusqu'à L'Escarène. Elle passe ensuite sous le col de Braus évité par un long tunnel (5 938 m) qui la fait basculer dans la vallée de la Bevera à Sospel. Un nouveau tunnel sous le mont Grazian lui fait gagner la vallée de la Roya où elle est rejointe, à l'entrée de Breil, par la ligne italienne en provenance de Vintimille. Au-delà, la ligne remonte la vallée, plusieurs tunnels hélicoïdaux lui permettent de gagner de la hauteur en passant sur le versant opposé. Des viaducs franchissent la vallée, des affluents ou accrochent la ligne à flanc de montagne, dans un paysage magnifique où l'on passe quasi sans transition du monde méditerranéen au climat montagnard...

L'intérêt de cette ligne au plan touristique et ferroviaire est vraiment exceptionnel. Rappelons qu'elle avait été détruite durant la Seconde Guerre Mondiale par les Allemands en retraite et il faudra attendre 1979 pour la voir réouverte, surtout à l'initiative de l'Italie, cet itinéraire constituant la liaison la plus courte entre la côte ligure et le Piémont. Depuis, malheureusement, la ligne s'est dégradée, tant dans son infrastructure que dans son exploitation. Il ne subsiste aujourd'hui dans la partie haute au-delà de Breil que deux A/R Nice-Tende et deux A/R Trenitalia Vintimille-Coni (actuellement suspendus), complétés par quelques courses de cars. Il faut dire qu'entre Nice et Breil on ne dépasse guère les 60 km/h et que le long tunnel du col de Braus, bien qu'en alignement, est franchi à la vitesse décoiffante de 40 km/h. C'est cette même vitesse-plafond qui s'applique sur la partie haute entre Breil et la frontière italienne, avec même un long ralentissement à 10 km/h dans un tunnel près de St-Dalmas de Tende. Dès lors, on ne sera pas étonné de constater que les 71,4 km de Nice à Tende réclament quelque 2h20 de voyage, dont une heure pour les 27 km de Breil à Tende !

Je me suis donc rendu de Nice à Tende, mais en milieu de journée, pas de train direct. Il faut prendre un Nice-Breil (12h09 - 13h19) puis poursuivre en autocar de Breil à Tende (13h30 - 14h10). Malgré des détours pour desservir les gares, celui-ci met 20 min de moins que le train pour effectuer ce trajet. Ce parcours routier avait néanmoins l'intérêt de pouvoir admirer le tracé et les ouvrages d'art de la ligne et de passer sous l'audacieux viaduc du Scarassoui.

Après 3 h passées à parcourir les ruelles oh combien pentues de la magnifique petite ville médiévale de Tende et visiter son musée des Merveilles, retour vers la gare (ou plutôt la mairie qui occupe désormais l'ancien BV) pour prendre le TER de 17h28 à destination de Nice, arrivée 19h47, à la vitesse commerciale de ... 30,8 km/h. Cela laisse le temps d'admirer les paysages... Les trains de cette ligne sont assurés en AGC Diesel X76500 à trois caisses. Excusez la qualité médiocre de certaines photos prises de la vitre du train ou du car.

En conclusion, on ne peut s'empêcher d'être écoeuré par ces conditions d'exploitation indignes d'un pays développé. Pourtant l'itinéraire offre un potentiel réel. La basse vallée du Paillon, banlieue de Nice, est très peuplée et serait intégrée dans un RER ou S-Bahn chez nos voisins. La ligne dessert ensuite d'actives localités comme L'Escarène, Sospel, Breil par un tracé direct souterrain beaucoup plus court que la route qui exige des détours et le franchissement de cols. Quant à la partie haute, elle offre un intérêt exceptionnel valant les plus belles lignes suisses et pourrait être proposée aux touristes asiatiques au même titre qu'un Glacier Express. Mais, hélas nous sommes à cheval entre la France et l'Italie, avec la gué-guerre perpétuelle entre SNCF-Réseau et RFI et des politiciens sans vision stratégique.....

Reportage Gilbert Lafargue Mars 2020.

17 photos - Cliquez sur les photos pour les ouvrir en plein écran

  • En gare de Breil l'AGC X 76584 vient d'arriver de Nice

  • Viaduc de Scarassoui

  • Geoges de la Roya

  • Viaduc de Tende

  • Vue de Tende

  • Tende : la mairie, ancien BV !

  • L'AGC X 76524 pour Nice en gare de Tende

  • L'AGC X 76524 pour Nice en gare de Tende

  • Tende vu du train sur le viaduc

  • Ex BV frontière de Saint-Dalmas de Tende

  • Ex BV frontière de Saint-Dalmas de Tende

  • Viaduc de la Scarassoui et la ligne vers Fontan Saorge

  • La ligne descend vers Fontan-Saorge

  • Quelques minutes plus tôt le train est passé là-haut

  • Le village de Fontan vu du train

  • Arrêt en gare de Fontan-Saorge

  • Breil : arrêt du TER Tende-Nice