FACS

FACS - Patrimoine Ferroviaire

CFRT-394 - Les locomtives Decauville du CF Touristique du Tarn, Les Brissonneau des CP

Billet d’humeur

Par H Tenoux, rédacteur en chef

On ferme !

On ferme ! C’est le cri qu’on entend traditionnellement en fin de journée dans les parcs et jardins publics ou dans les musées, pour inviter les gens à se diriger vers la sortie.

On ferme ! C’est la plainte des commerçants de centre-ville face au développement des grandes surfaces périphériques.

On ferme ! C’est ce qui commence à arriver aux super- et hypermarchés avec le développement des nouveaux modes de distribution : commandes par internet ou smartphones, drive et distribution par drone qui pointe le bout de son nez. Faut évoluer !

On ferme, on regroupe, on reconfigure, on modernise, on centralise les bureaux de poste, les agences bancaires, les services administratifs. Faut évoluer ! Celui qu’on se force à appeler le « client » mais qui demeure quand même un « usager » y trouve son compte puisqu’il peut se connecter de chez lui à toute heure… ou se débrouiller pour se rendre à la nouvelle adresse, bien évidement en zone rurale à une bonne dizaine de kilomètres de chez lui, voire plus. Il y sera reçu par un « agent d’accueil » qui, fort aimablement en tapotant sur sa tablette, lui attribuera un numéro et lui indiquera que son tour viendra au mieux dans deux heures.

On ferme, ou plutôt on « suspend l’exploitation » de ce qu’on appelle pudiquement, les « petites lignes ». A quoi bon les maintenir alors qu’on peut les remplacer par des cars – macronisés ou pas – qui font fuir les quelques «usagers» restants. Mais par contre cela fait le bonheur des sociétés de covoiturage - C’est tellement « convivial » et «respectueux de l’environnement» - et des entreprises de travaux publics qui construisent à tour de bras les aires de parking idoines en périphérie des petites villes et villages… nouvelle mode après celle des ronds-points.

On ferme les guichets SNCF, ou plutôt on réaffecte les agents à d’autres taches « plus productives ». En Lorraine, sur 127 gares et haltes, 70% sont sans guichet. Les automates sont évidemment là pour y suppléer, sauf que presque 30% des points d’arrêt n’en possèdent pas et qu’il n’est plus possible dans la plupart des régions de régulariser sa situation auprès du contrôleur en montant dans le train. Pour « lutter contre la fraude », le billet y est plus cher. En Auvergne il reste 4 points de vente dans le Puy-de-Dôme, 3 dans le Cantal, 3 dans l’Allier et – pas pour longtemps – 7 en Haute-Loire, le fief électoral du président de région.

On ferme aussi, ou plutôt on redéploie les postes de contrôleur, en multipliant les brigades qui effectuent des opérations « coup de poing » pour lutter contre la fraude. A quoi bon deux agents par train alors qu’un seul suffit, en attendant les trains autonomes ! Certes dans certaines situations cela peut tout à fait se comprendre… et cela permet aux 2% de voyageurs qui n’ont pas pu de bonne foi se procurer un billet d’avoir une chance de voyager sans bourse délier : les portillons de contrôle d’accès qui fleurissent ne peuvent pas être déployées partout dans notre beau pays.

On ferme, ou « vivement la quille ! ». Est-ce ce à quoi pense « tous les matins en se rasant » Guillaume Pépy qui déclarait au Financial Times le 17 août 2015 : « Je n’ai aucune passion pour les trains » ? Hélas nous, nous sommes passionnés…

 

150 ANS DES TRAMWAYS BRUXELLOIS

Par Philippe Valla

Profitant des célébrations des 150 ans des tramways bruxellois, j’ai passé 5 jours (du 1er au 5 mai) à chasser les tramways à : Bruxelles, Anvers, Gand et Lille, avec une petite préférence pour les motrices PCC...

LES ÉTABLISSEMENTS LUCATO TERMICA

version originale de Francesco Bruera, traduction par J. Banaudo

LES LOCOMOTIVES À VAPEUR DECAUVILLE DU CHEMIN DE FER TOURISTIQUE DU TARN

Par François Saussède

2020 :150 ans de la ligne des Cévennes

SUISSE : MOB – BLS De 1 m à 1,435 m, ce sera pour 2020

Par Jean-Pierre Comes

L’idée de relier le lac Léman, Gstaad et les lacs de Thoune et de Brienz remonte à 1873. Elle fut réalisée, mais par deux compagnies ferroviaires aux caractéristiques très différentes : écartement des rails, gabarit, puis mode d’alimentation électrique. Depuis longtemps une réflexion sur l’amélioration des échanges par voie ferrée entre Montreux et Interlaken était menée. Le changement de train, à Zweisimmen, causé par la rupture d’écartement de la voie dans cette gare, entre le MOB (Montreux-Oberland- Bernois) à voie métrique, et le BLS (Berne-Lötschberg-Simplon) à voie normale, a toujours compliqué les liaisons entre ces deux villes, qui sont aux extrémités de cet axe,  un des plus touristiques de Suisse, desservant Gstaad et l’Oberland bernois.

Autorail Brissonneau et Lotz de la ligne CP du Littoral : La probable résurrection

Retour du Cambodge

Par Fabrice Lanoue.

Après bien des années de tourmente, les chemins de fer cambodgiens dont le début de la construction remonte aux années 1930, à l’époque de la colonisation française, sont désormais sur de bons rails.

Retour de Géorgie Une ligne méconnue : BORJOMI – BAKURIANI

Par Patrice Duchêne

Notre adhérent Patrice Duchêne a effectué en octobre 2018 un voyage en Géorgie. Dans le courrier d’accompagnement de son texte, il écrit notamment :  Ce voyage n’était pas à but prioritairement ferroviaire. Je l’avais organisé d’abord dans un but touristique, mais je m’étais muni des horaires des rares trains de voyageurs du réseau géorgien, pour le cas où, et notre agence savait que je désirais faire des photos ferroviaires.  Ce sont notre guide Giorgi et notre chauffeur Murman qui ont su organiser le détail du voyage pour répondre à mon désir bien au-delà de ce que je pouvais espérer. C’est notamment Murman qui nous a proposé de prendre le train entre Bakuriani et Tsemi le 11 octobre, un trajet de 1h20 quand même, sans que le programme touristique prévu en fût contrarié, ce qui n’était pas évident. Jamais je ne me serais permis de leur demander cela, qui n’était absolument pas prévu, mais qui a constitué pour moi, ferroviairement parlant, le moment le plus fort du voyage… Je me dois donc de remercier de tout coeur nos hôtes géorgiens, en soulignant leur gentillesse, leur prévenance et leur efficacité. De plus,  je n’ai eu aucune difficulté pour photographier dans les gares.

 

Les pages modélisme de l’UAICF

Actualités des CF touristiques

  • Le mois de mai a été chargé en Haute Loire
  • Le Train de l’Ardèche
  • Voyage mouvementé pour l’ABFC dans l’ouest
  • Lyonnais
  • Chemin de Fer de la Brévenne
  • Chemin de Fer de Haute Auvergne
  • Chemin de Fer de Vendée
  • 231 E 41 : AAATV Saint-Pierre-des-Corps
  • Chemin de Fer Touristique du Sud Ardennes
  • Pontarlier
  • Thouars
  • X 2816
  • GECP
  • MTVS
  • SuissePro Birsigthalbahn, Zurich

Les pages de l’UNECTO

Actualités des tramways

  • Avignon
  • Caen
  • Lille
  • Nice
  • Saint-Etienne
  • Strasbourg
  • Montpellier
  • Saint-Louis

 

Actualité des CF régionaux

  • Gray
  • Lorraine
  • Hauts-de-France
  • Lille – Comines
  • Serqueux – Gisors
  • Pays de la Loire
  • Rodez – Séverac le Château – Millau
  • Limoux – Quillan
  • Brive – Aurillac
  • Aurillac
  • Bordeaux – Nantes
  • Centre-Val de Loire
  • Clermont-Ferrand
  • Ardèche
  • Grenoble – Gap
  • Saint-Claude – Oyonnax
  • Le Creusot TGV et TER
  • Morteau – La Chaux de Fonds
  • Ligne de la Roya
  • Le Train Jaune
  • Allemagne Bade-Wurtemberg
  • Autriche Ybbstalbahn, Graz – KöflacherBahn, Vienne – Baden
  • Brési Rio Corcovado
  • Royaume Uni Île de Man (91cm)
  • Espagn Montserrat
  • Suisse Porrentruy et Bonfol, MOB, TransN Neuchâtel, LEB Lausanne

CFRT était présent !

Une réouverture après travaux : Clisson – Cholet

Numéro de la revue: 
394